Mendy absent au ballon d’or, qu’est ce qu’est devenu le football ?

0

La couleur de peau ou celui du passeport, l’argument passe partout qui est brandit comme une bible par les « partisans » de la classification des races dans le football, pour pointer du doigt ce que beaucoup qualifie de manque de respect envers le football africain. Après Sadio Mané en 2019, c’est aujourd’hui Edouard Mendy, l’ange gardien des blues qui symbolise cet éternel injustice envers le footballeur « noir ».

Vainqueur de la champions league, de la supercoupe d’Europe, meilleur gardien UEFA, comment avec un palmarès aussi fourni, Édouard ne figure pas dans la liste des trente Nommés du Ballon d’or ? Aberration footballistique, injustice notoire, incohérence flagrante, les qualificatifs ne manquent pas pour exprimer cette situation pour le moins surprenante. La vérité est que si on questionne minutieusement la liste des Nommés, on se rend très vite compte qu’Edouard pouvait largement y figurer. Gerard Moreno, Riyad Mahrez, Simon Kjaer entre autres sont des joueurs qui n’ont absolument rien fait de plus ou de mieux que mister Mendy. Le constat posé, on peut tout de même s’éloigner des vociférations vaines, qui finalement ne font pas avancer le débat, et aller au delà du simple constat, questionner la crédibilité du ballon d’or et l’orientation que l’on veuille donner au football.

Au delà du problème Mendy, c’est la hiérarchisation des postes qui m’inquiète au plus haut point. Dans une liste de trente joueurs on retrouve 16 attaquants, 53% de la liste. 8 milieux de terrain, 5 défenseurs et 1 seul gardien, 3% de la liste. Le message est clair il me semble. L’attaquant est le joueur d’aujourd’hui et de demain. Nous qui ne ratons quasiment aucun match, nous savons que 9 fois sur 10 un but est la conséquence d’un travail collectif. L’attaquant est celui qui récolte le fruit de ce travail, mais son mérite est divers. Le nerf du problème il est là ! Mendy est victime de cette classification, c’est une honte qu’il n’y ait qu’un seul gardien dans cette liste. Donnaruma est totalement méritant pour son Euro incroyable avec l’Italie, mais Mendy ce qu’il réalise avec Chelsea est tout aussi sensationnel.

L’autre hiérarchisation que l’on note à travers cette liste c’est la prééminence de l’Euro et la Copa sur la champions league. Comment ? pourquoi ? Sur quelle base, je ne sais pas. Pedri, Gérard Moreno, Sterling… sont-ils plus méritant que Kimmich, Muller, Hakimi… ? La seule différence c’est que les premiers cités ont été finalistes ou 1/2 finalistes de l’Euro. Mais sur l’année en club, ils ont été assez moyen par rapport à d’autres. Cette liste est un nid d’incohérence au delà de la petite personne de Mendy, c’est tout un système et sa manière de fonctionner qui interpelle.

Qu’est-ce qu’est devenu le football ?

Par Ibrahim Diop

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.